Lancement des différents prix littéraires

Enthousiasme ! C’est l’impression qui marque cette soirée de lancement des prix littéraires animée par Eric Pessan.
Plus de trente personnes se sont retrouvées au café « Lecture gourmande » sur la promenade du Pouliguen pour prendre connaissance de la sélection. De nouveaux adhérents, conquis par les livres découverts cet été sur l’espace « Lecture à Nau plage » ont décidé de rejoindre l’association.


Eric Pessan a présenté les dix romans de la sélection du prix Grain de sel et les sept nouvelles du prix de la Nouvelle salée.
Présentation des éditeurs, des auteurs, de l’originalité de chaque roman avec ce qu’il faut de détails pour donner envie de se plonger dans la lecture sans rompre le charme du suspense…
Un roman hors sélection est proposé pour le plaisir de la découverte. Ce roman Marx est la poupée de Maryam Madjidi publié au Nouvel Attila est cher au Sel des mots puisque, sous l’impulsion du Sel des mots et après une première rencontre au Salon Nau Belles Rencontres, les élèves du lycée Galilée et du lycée La Mennais de Guérande ont travaillé sur le manuscrit l’an passé. Certains élèves ont rencontré Maryam Madjidi à Paris. Nous avons relaté ces rencontres dans des articles précédents. La satisfaction est totale puisque ce roman a obtenu le Goncourt du premier roman 2017 et le prix du roman Ouest-France Étonnants voyageurs.

Prix Grains de Sel :

  • La fille du van – Ludovic NINET – Safran Editeur
  • La jument de Socrate – Élisabeth Laureau-Daull – Éditions du Sonneur
  • Le camp des autres – Thomas Vinau – Alma Editeur
  • Le directeur n’aime pas les cadavres – Rafael Menjivar Ochoa – Quidam éditeur
  • Roi. – Mika Biermann – Éditions Anacharsis
  • Sainte Caboche – Socorro Acioli – Éditions Belleville
  • Bavards comme un fjord – Isabelle Flaten – Éditions Réalgar
  • Eremia – Zinaïda Polimerova avec des monotypes de Yann Bagot – Éditions du Chemin de Fer
  • Jusqu’à la bête – Timothée Demeillers  – Asphalte éditions
  • L’exil, chérie – Guillemette Resplandy-Taï – Éditions Delphine Montalant

Prix de la Nouvelle salée :

  • Au centuple – Jérôme Lafargue – Éditions de l’Attente
  • Chômage monstre – Antoine Mouton – Éditions La contre allée
  • Les étés – Marie-Hélène Lafon – Éditions la guêpine collection « Rapport à… »
  • D’un cœur léger – Loïc Demey – Éditions Cheyne
  • Instituteur de campagne en Anatolie – Azad Ziya Eren – Éditions Bleu autour
  • Jours redoutables – Christophe Manon et photographies de Frédéric Oberland – Éditions les inaperçus
  • L’ogre du Vaterland – Paul de Brancion – Éditions Bruno Doucey

Cette année encore la sélection sera lue à Saint Pancrasse près de Grenoble et le vote se déroulera simultanément fin janvier et permettra, comme l’an passé, un échange amical par l’intermédiaire de skype. La médiathèque de Camoël est également partenaire de ce projet et propose la sélection. En attendant nous nous retrouverons tous les mardis  à 18h30 dans un café du Pouliguen (le Mondès ou le café des Halles) pour échanger les livres de la sélection.

Les commentaires sont fermés, mais les rétroliens et les pings sont ouverts.