Soirée d’échange de la vie littéraire avec Eloïse Averty

Beaucoup d’émotions lors de la rencontre avec Eloïse Averty le mardi 15 janvier dernier, dans le foyer du Pouliguen, autour de son livre Idiote, je t’aime, aux éditions Ella.
Eloïse Averty signe ici son troisième roman après En Héritage (2014) et le Parfum de la poudre (2017), tous aux éditions Ella. 

Passionnant de découvrir ainsi que le confie cette jeune auteure enthousiaste que les voies de la création sont propres à chacun et s’affirment pour le moins singulières. A la question de savoir comment lui viennent les idées de roman, notre Challandaise répond dans un rire : « Je n’en sais rien ! Les personnages me rendent visite et je me contente de les suivre dans leur cheminement… ce sont eux qui me guident et donnent leur sens à l’histoire… »

De cette genèse intime et mystérieuse, l’auteure a ici construit un récit en forme de « road movie » très cinématographique dans lequel les rencontres insolites le disputent aux initiations sentimentales, amicales et sociales, confrontant le héros à de nombreux choix.

Véritable galerie de personnages hauts en couleur, Idiote je t’aime accompagne Ulysse, étudiant en médecine un peu perdu, artiste transformiste de cabaret entre deux révisions, dans un voyage rocambolesque durant lequel il fera à la fois l’épreuve de la perte, de l’amour et de l’amitié.

Figure ambivalente (est-il homo ? est-il hétéro comme le suggère l’auteure ? ), Ulysse a déclenché les passions dans l’auditoire. La question de la sexuation et de la sexualité a plané sur l’assemblée, questionnant chacun sur « qui j’aime ? », « comment j’aime ? », « qu’est-ce qu’être femme ou homme ? »…

Ce fut doux, profond et joyeux, chacun donnant son avis sur le destin possible d’Ulysse et de ses nombreux amis après le mot fin. À cet égard, Éloïse nous a dévoilé, et c’était là une confidence inédite, qu’elle avait elle-même songé à une « autre fin », ce qui ne lassa pas d’interroger le public présent et de donner lieu à des échanges passionnés.

À la faveur de cet échange, Éloïse Averty a également évoqué son histoire d’amitié avec les éditions Ella, dévoilant la manière d’aborder les manuscrits, les rapports avec les écrivains, le travail de réécriture et d’appropriation des textes de cette maison familiale. Chacun a pu ici comprendre à quel point les liens qui unissent auteurs et petite édition sont tissés de confiance et d’enthousiasme.

Nous avons tous apprécié la franchise de cette jeune auteure qui a, ce soir-là, joué le jeu avec panache et simplicité. Ce fut un vrai voyage accompli ensemble dans un esprit de partage… Nous attendons maintenant les prochains romans de cette plume prolixe… Elle prépare nous a-t-elle confié deux autres romans… La suite ici, dans un monde riche comme la vie…

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.